Quand les Liberti font l’anchoïade…

François Liberti l’avait promis aux sétois présents à la fête de l’huma, amateur culinaire averti de spécialités italiennes, c’est une anchoïade à l’ail qui fût préparée avec l’aide précieuse de son épouse Anita pour la touche finale. Jonathan « scoulat » les « spaghtt’s » et il fût temps de s’attabler.

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s